• MON ESPACE FAMILLE
    Mes démarches concernent :
    - la restauration scolaire
    - les activités périscolaires
    - les centres sociaux
    - la bibliothèque
    - la crèche
  • MON SAINT-QUENTIN
    Pour effectuer et suivre l'état de mes démarches en lignes concernant :
    - l'occupation du domaine public
    - Allo mairie
    Pour sélectionner mes favoris
    et personnaliser votre page en toute simplicité
  • Mon Saint-Quentin
    Se connecter sur Mon Saint-Quentin

    J'ai oublié mon mot de passe

    J'ai oublié mon mot de passe

    Veuillez saisir votre adresse e-mail

    Pas encore inscrit ?
    Créer un compte maintenant

Saint-Quentin - Site internet
Information // #COVID19 | Le port du masque est désormais obligatoire dans les lieux publics clos. //
Information // #COVID19 | Le port du masque est désormais obligatoire dans les lieux publics clos. //

Jeux concours

Tout au long de l'année, la Ville organise sur ses réseaux sociaux des jeux concours.
À vos marques, jouez !

Connaissez-vous vraiment votre Hôtel de Ville ?

  • Retrouvez les réponses dès lundi sur cette page !

Réponses aux questions du jeu concours !

A quel registre architectural appartient la façade de l’hôtel de ville de Saint-Quentin ?

  • Solution : architecture gothique flamboyante qui se démarque du style gothique classique par l’ajout de formes plus complexes que son prédécesseur, un décor extérieur exubérant et une véritable dentelle de pierre.

A quoi est destinée la grille sous l’arcade centrale ?

  • Solution : Cette curieuse grille n’est autre que la grille d’aunage... Elle servait (jusqu’à la fin du 18e siècle) à mesurer les toiles de lin, qui était la plus grande richesse commerciale de la cité. Elle a été fixée sous les arcades de l’hôtel de ville aux alentours de 1850 à des fins ornementales.

A quoi fait penser le plafond de la salle des mariages ?

  • Solution : La charpente lambrissée de la salle des mariages est constituée de deux voutes brisées, en carène de navire. Issu de l’architecture gothique, ce type de comble se rencontre dans certaines églises du 16e siècle dans la vallée de l’Oise.